Sous-station Voltaire. Paris 11

Cinéma-hôtel

Atelier d'Architecture Jahel
SNC 5 Versailles

Pour réinventer Paris, nous l’avons rêvé dans dix ans afin d’imaginer un futur souhaitable. Créer des lieux de rencontre au cœur des quartiers urbains, assurer la pérennité du lien social et ramener l’emploi au centre-ville induisent des économies d’énergie.
En proposant un bâtiment pluriel qui accueille de manière non hiérarchisée différentes fonctions en son sein, et en travaillant sur les interactions possibles entre ces fonctions variées, nous voulons créer de nouvelles synergies qui transcendent les habitudes des citoyens du monde, mais aussi, à l’échelle du bâtiment, son modèle économique et la gestion de son énergie.
Notre projet compte quatre salles modulables et formatées pour accueillir 20 à 150 spectateurs.
L’élévation, conforme au PLU, est de 26 m. La surélévation comble la dent creuse de la sous-station électrique Voltaire, dont la façade sera conservée et restaurée. Ce retour à l’original permet d’ouvrir une porte sur la droite de la façade, comme dessiné sur l’élévation de 1908.
La façade de la surélévation reprend le rythme des éléments en verre de la façade existante. Les matériaux utilisés sont le verre et l’acier, de la même couleur que les montants d’origine. Les éléments ajoutés seront supprimés afin de restituer à la sous-station son aspect initial. Le gabarit des châssis sera conservé afin de garder le rythme vertical de la façade.
Derrière cette façade orientée sud, balcons et loggias isolent les chambres de la rue, tant au niveau acoustique que thermique. Cette double peau est ventilée par des « puits canadiens », qui évitent la surchauffe des chambres en été et leur refroidissement en hiver. Les planchers des balcons sont en caillebotis métalliques : l’air circule à tous les étages naturellement.
Différents systèmes permettent de diminuer la consommation énergétique et répondent à la pluralité des fonctions de ce projet : l’hôtel, le restaurant et le cinéma n’ayant pas les mêmes besoins, des transferts d’énergie entre les différents pôles génèrent d’importantes économies.