Sous-station Voltaire. Paris 11

Cinéma électrique

Agence Incaa, architecte / C&D Carril Architectes
Mégarama, direction d’exploitation / LKL, gestion de l’exploitation et programmation culturelle / SA Les Images, structuration financière

Le « Cinéma électrique » s’inscrit dans une démarche participative visant à faire du projet un véritable lieu de vie. Le programme développe un cinéma de cinq salles (719 fauteuils), un restaurant et un espace en sous-sol conçu comme une « plateforme libre d’exposition et de performances à la croisée entre le cinéma, le design d’espace, les arts visuels, sonores et numériques actuels ». L’équipe propose que le public s’approprie le lieu, en particulier pour les espaces dits « hors salles », via des conférences thématiques, des « événements live », des « résidences artistiques », des séances de « télévision au cinéma » (retransmission de grands événements sportifs)… Une attention particulière est également donnée aux « espaces communs du foyer », qui accueillent des boutiques pop-up et des espaces de coworking. Une partie de la programmation pourrait être participative, avec des séances dédiées aux crying babies, aux personnes âgées ou aux scolaires selon la demande.