Morland. Paris 4

L'île Morland

Axel Schoenert architectes
As Real, investisseur

Évoquant le passé du site (l’île Louviers), le projet ambitionne de recréer une île verte et innovante au cœur de Paris. L’actuel bâtiment est scindé en cinq après la démolition des liaisons avec la tour centrale, le percement de l’aile est et la construction d’un bâtiment neuf sur le quai Henri-IV. L’ensemble, peu dense (35000 m²), vise, pour « la première fois au monde », une quadruple certification environnementale : HQE, LEED, BREEAM, H&E. Le système de gestion énergétique envisagé (start-up eGreen) et la place donnée à l’agriculture urbaine (start-up UrbAgri) constituent les atouts du projet. EGreen propose un dispositif de capteurs permettant de gérer les consommations d’énergie et de fluides par une communication en temps réel aux usagers. UrbAgri souhaite transformer tous les espaces verts en espaces agricoles productifs, avec un fonctionnement et une chaîne de valorisation sur site. Un jardin potager adapté aux personnes à mobilité réduite est créé sur le toit de la résidence senior ; un autre, en agriculture biologique et réservé aux habitants, est installé sur le toit du programme de logements ; enfin, une jachère fleurie est plantée sur la toiture de la résidence étudiante pour favoriser la biodiversité. Par ailleurs, la ferme Tomato & Co loue à distance des parcelles de jardin potager, clients et jardiniers échangeant via le site Web de la ferme. Au total, les terrasses des trois bâtiments latéraux accueillent 1900 m² de zones potagères.