Morland. Paris 4

(sans titre)

Rudy Ricciotti, architecte / Patrick Blanc, paysagiste / Yann Kersalé, plasticien
Coffim, promoteur / Association Chetrit Group, investisseur / Élogie, bailleur social

Sur le site Morland, l’équipe Coffim préfère reformuler l’œuvre d’Albert Laprade en soulignant et en revalorisant son élégance de « vieille dame », plutôt qu’opérer une transformation radicale. Elle propose de conserver le rythme et les modénatures du bâtiment, mais de reculer les façades de 90 cm pour créer des loggias vertes dans la tour centrale et des balcons filants dans les ailes, adaptés à ce programme très majoritairement dédié à l’hébergement. Les typologies sont variées : résidentiel à 51% (logements sociaux familiaux, logements en accession, condominiums, résidence sociale pour étudiants, ateliers d’artistes) et hôtelier à 37% (hôtel 4 étoiles). Le projet compte également une galerie d’art, des commerces (restaurant panoramique et brasserie), des bureaux modulables à utilisation éphémère pour start-up et des services dont une crèche. L’équipe accorde la même attention au rez-de-chaussée qu’à la toiture. Ainsi, la cour est agrémentée de bassins côté boulevard Morland, tandis qu’une nouvelle construction à structure bois et colombages accueille un restaurant côté berges. En toiture, les serres et potagers exploités par les habitants contribuent à la biodiversité et au recyclage des déchets organiques sur le site. L’ensemble vise le label BiodiverCity.