Gare Masséna. Paris 13

Les Manufacteurs

Fresh Architecture / Rémi Algis Paysages
Philia Promotion, promoteur / Emmaüs, investisseur tour

L’idée majeure des « Manufacteurs », projet porté par Segat et Fresh Architectures, est de réintroduire au cœur du quartier Paris Rive Gauche les savoir-faire artisanaux et gastronomiques qui ont marqué son histoire : chocolat, produits frais, brasseries… L’ambition est bien de redonner goût à la ville et de retrouver ses parfums oubliés. L’innovation est une réinvention : le projet s’enracine dans le temps long de l’histoire du 13e arrondissement, mais le réinterprète en innovant.
Mutualisation, circuits courts, économie circulaire, partage des savoirs, évaluation continue ou encore agriculture urbaine guident l’action des « Manufacteurs » pour réinventer l’économie productive urbaine du xxie siècle. La gare Masséna, préservée et mise en valeur, dialogue avec un silo habillé de traverses en bois où la végétation vient se nicher. Sa partie haute, volume simple en bois taillé, assure un signal discret dans la ville et s’inscrit dans la continuité de la Petite Ceinture. Entre deux, se déploie un escalier monumental à flanc de talus, prairie fleurie et cultivée qui restaure les circulations entre les niveaux haut et bas du site.
Le bâtiment historique de la gare devient le cœur d’un écosystème qui relocalise la production artisanale en mutualisant les outils, les locaux, les ressources. Le niveau bas accueille une microbrasserie, une fabrique de chocolat et un torréfacteur de café. À l’étage intermédiaire, une salle de spectacle permet le lancement de jeunes artistes à l’échelle nationale. Au niveau du boulevard Masséna prend place un atelier de cuisines du monde, où l’on peut apprendre à élaborer des recettes dans une logique de do it yourself. La décoration est brute et industrielle, tout en étant friendly et chaleureuse. Les matières premières sont entreposées à vue dans la salle. L’expérience se prolonge sur une terrasse extérieure, lieu de vente directe, de dégustation et de repos.
Le bénéfice social est avant tout l’emploi. L’écosystème artisanal permet de créer trente emplois à destination de jeunes, français et étrangers. Il leur offre une formation de haut niveau aux métiers de la gastronomie. Emmaüs, séduit par le projet des « Manufacteurs », proposera aux jeunes apprentis trente colocations, sur place, dans l’immeuble-silo.