Ourcq-Jaurès. Paris 19

La ferme du rail

Clara Simay, architecte et Amo développement durable / Link architecte / Mélanie Drevet paysagiste / Philippe Pieger, agro-écologue urbain
Rehabail, Moa

« La Ferme du rail » est un lieu de rencontre dédié à l’agriculture urbaine, d’hébergement, de formation et de production. S’articulant autour d’une communauté de personnes en insertion et d’étudiants en horticulture, elle développe des activités maraîchères en circuit court qui valorisent les déchets organiques de la ville. Son objectif est de minimiser les besoins en ressources énergétiques, alimentaires et financières grâce à la mise en œuvre d’une économie circulaire.
Née du désir d’habitants et d’associations du 19e arrondissement de voir grandir un lieu qui allie agriculture urbaine et solidarité, « La Ferme du rail » vise l’insertion de personnes précarisées au tissu social du quartier par la valorisation d’une main-d’œuvre de service et de production agricole.
Elle défend un modèle d’économie durable, sociale et solidaire, lié à l’interdépendance entre les acteurs du projet et les habitants. Elle s’appuie sur leurs compétences, appelées à se renforcer mutuellement, au bénéfice du quartier.
Les activités de la Ferme s’organisent en réseaux d’échanges locaux et territoriaux. Les fermiers proposent aux habitants du quartier un ensemble de services : collecte et traitement des ressources organiques locales et des invendus, maraîchage, restauration, vente de légumes, organisation d’ateliers et de manifestations, mais aussi entretien des espaces verts.
Équipement de quartier accueillant tous les publics, « La Ferme du rail » comprend un restaurant et une épicerie-primeur qui permettent de déguster et vendre des produits de la Ferme et d’agriculteurs partenaires. Elle est également un lieu de sensibilisation qui répond au besoin urgent de rencontres et de discussions autour de la nature en ville et de l’alimentation alternative.
Qu’il s’agisse de la formation aux activités de maraîchage et de compostage, de l’information sur l’agriculture raisonnée ou biologique, de l’échange de bonnes pratiques autour de l’écologie urbaine, « La Ferme du rail » constitue une ressource sociale et culturelle dont les habitants du quartier et l’ensemble des Franciliens peuvent se saisir.